Départ! Société d’histoire de Sherbrooke en 1853

Bonne d’Alexander Galt, Mary O’Malley, Irlandaise attachante et colorée, se fait conteuse de la vibrante histoire du 19e siècle des Cantons-de-l’Est. Elle vous accompagne tout au long du trajet avec ses anecdotes, ses légendes et… son humour!

Université Bishop’s, Lennoxville en 1904

Madame Grace Tompson, riche commerçante de Lennoxville, a rendez-vous avec le directeur de l’Université Bishop’s pour y inscrire sa fille Helen. Elle vous fait part de ses inquiétudes face aux ambitions de sa fille. Quelle étrange idée pour une jeune demoiselle de s’inscrire à l’université en 1904!     

Place Andrew-Paton, Sherbrooke en 1871

Andrew Paton, important manufacturier, dirige l’usine Paton de Sherbrooke, la plus grosse usine de lainage au Canada! Orateur séduisant, il nous vante, avec un débordement de fierté, la prospérité de son usine.     

Belvédère Koatek, Sherbrooke en 1802

Bienvenue à Hyatt’s Mill! Gilbert Hyatt, fier loyaliste américain, nous dévoile avec émotion et verve les péripéties entourant la construction de son moulin à farine en 1802, au confluent des rivières Magog et Saint-François. Hyatt’s Mill fut le premier nom donné à Sherbrooke!    

Belvédère Koatek, Sherbrooke en 1840

Géraldine Mollins, femme de colon, est dans tous ses états. Les chemins de Sherbrooke sont impraticables! «Ma charette a pris l’clos, Mary O’Malley. C’est-y assez pour que j’soye dépeignée!» Elle nous révèle avec passion les difficultés quotidiennes des colons en 1840.    

Arrivée!  Société d’histoire de Sherbrooke en 2017